Qui sommes-nous ?

13613624_10154332684065850_883801966498294273_oL’association Ad Augusta  s’attache à accompagner des hommes et des femmes blessés alors qu’ils étaient au service de la Nation.

Ce parcours de reconstruction accueille depuis 2011 des militaires, des pompiers et des gendarmes atteints d’un traumatisme psychique. Il participe, en lien avec l’institution militaire et le service de santé des armées, à leur remise en mouvement physique et psychique et les accompagne dans la définition d’un nouveau projet de vie.

L’accompagnement dans la durée de ces personnes, particulièrement fragilisées par une perte de repères et d’estime de soi, s’appuie sur une méthode pédagogique cognitive et comportementale mise en œuvre dans des environnements géographique et humain choisis. Elle est destinée à aider le blessé à retisser des liens essentiels dans son environnement familial, social et professionnel pour identifier un nouveau projet de vie personnalisé et structurant :

Les blessés sont, dans un premier temps, invités à participer à des stages de remise en situation de responsabilité, par une dynamique collective. Cette première étape se réalise dans un cadre naturel (mer, montagne ou campagne) adapté à leur traumatisme. C’est à travers des exercices cognitifs et comportementaux quotidiens, concrets, adaptés et d’une difficulté croissante qu’apparaissent les premiers signes d’un retour à l’altérité. Cette étape initiale, d’une durée d’une semaine, regroupe une dizaine de blessés issus d’horizons différents.

Une seconde étape, préalable à l’identification d’une nouvelle orientation professionnelle, inscrit ces blessés dans des projets adaptés – personnels ou collectifs – afin de les maintenir dans une dynamique constructive et pour prévenir d’éventuelles rechutes. Dans cette seconde phase, le blessé peut faire l’objet d’un accompagnement pluriannuel.

La dernière étape consiste à mettre le blessé en relation avec des organismes professionnels chargés de la réinsertion afin qu’il soit en mesure de retrouver sa place dans la société, et dans l’institution en particulier.

Cette méthodologie de suivi et de reconstruction est à ce jour confortée par des résultats concrets et récurrents observés par des équipes médicales spécialisées, à l’instar, par exemple, de l’hôpital d’instruction des armées de Brest.

Témoignage vidéo d’un bléssé